Un peu d'histoire - 5 grandes étapes

SYNATOM a été constituée le 29 octobre 1969 dans le but de faire des études, de mener à bien la réalisation et l’exploitation de toutes installations nucléaires. La fin des années 1960 correspond au lancement de la construction des premières centrales nucléaires belges : Doel 1 & 2 sur l’Escaut et Tihange 1 sur la Meuse.

  • 1977 – Modifications des statuts - L’objet social devient celui que nous connaissons aujourd’hui, à savoir la gestion de tout le cycle du combustible nucléaire en Belgique en amont et en aval de l’exploitation des centrales nucléaires.
  • 1983 – L’État belge prend une participation de 50 % dans SYNATOM par le biais de la Société Nationale d’Investissement. La dénomination devient Société belge des combustibles nucléaires SYNATOM, en abrégé SYNATOM.
  • 1994 – L’État belge revend sa participation en SYNATOM. Toutes les actions, sauf une, deviennent propriété de SUEZ-TRACTEBEL. L’État dispose d’une "golden share" qui lui donne un droit de veto sur toute décision qui serait contraire à la politique énergétique du pays.
  • 2003 – Modification des statuts suite à la loi du 11 avril 2003. SYNATOM devient également la société belge de provisionnement nucléaire.
  • 2004 – Les actions de SYNATOM détenues par SUEZ-TRACTEBEL sont vendues à ELECTRABEL.

Statuts

SYNATOM est la dénomination abrégée de "SOCIÉTÉ BELGE DES COMBUSTIBLES NUCLÉAIRES SYNATOM".

SYNATOM est une société anonyme de droit belge. Son siège social est situé Boulevard Simon Bolivar 34 à 1000 Bruxelles.

Le capital de SYNATOM est fixé à 49 600 000 EUR et représenté par 2 millions d’actions. Celles-ci, moins une, sont détenues par ELECTRABEL, filiale dENGIE. ELECTRABEL est l’opérateur des 7 réacteurs nucléaires belges.

L’État belge est propriétaire d’une action spécifique (golden share). Celle-ci confère au ministre en charge de l’Énergie des droits spéciaux et notamment un droit de veto sur toute décision qui serait contraire à la politique énergétique du pays.  Deux représentants du Gouvernement fédéral siègent au Conseil d’Administration.