Accueil > Nos activités techniques > L’aval du cycle du combustible nucléaire > De gros investissement à venir

De gros investissement à venir

Nouvelles capacités d’entreposage intermédiaire

Tant à Doel qu'à Tihange, le bâtiment d'entreposage centralisé arrive progressivement à saturation.

A la mise à l'arrêt définitif d'un réacteur, la piscine de désactivation qui lui est dédiée doit être complètement vidée. C'est un préalable incontournable au démarrage du démantèlement.

Il est donc devenu nécessaire de construire un second bâtiment d'entreposage centralisé sur chacun des deux sites d'ici à 2025.

L'option retenue pour ces deux nouveaux bâtiments est l'entreposage à sec.

Ce choix s'appuie sur l'expérience acquise à Doel depuis 1995.

 

Après avis favorable de l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire pour le bâtiment SF² (Spent Fuel Storage Facility) de Tihange, ELECTRABEL a obtenu, début 2020, l'autorisation fédérale de création et d'exploitation ainsi que le permis d'urbanisme délivré par la Région wallonne. 

Le dossier de sûreté du bâtiment SF² de Doel, similaire à celui de Tihange, a été remis à l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire début 2020. 

Chaque bâtiment représente un investissement de l'ordre de 100 millions d'euros pris en charge par SYNATOM.

Ces infrastructures seront construites et exploitées par le personnel qualifié d'ELECTRABEL pour compte de SYNATOM.

Principe de la ventilation passive d’un bâtiment SF²

investissemnt-schema

Bâtiment centralisé d’entreposage à sec de la centrale nucléaire de Doel

Bon à savoir

Les nouveaux bâtiments d’entreposage, appelés SF² (Spent Fuel Storage Facility), sont conçus pour la protection radiologique et l’évacuation de la chaleur résiduelle des assemblages.
L’évacuation de la chaleur est assurée par une ventilation passive. Cette circulation naturelle de l’air dans le bâtiment ne nécessite aucun équipement électrique et supprime ainsi le risque de panne. En outre, ce bâtiment ne générera pas d'effluents radioactifs.

Nouveaux conteneurs d’entreposage à sec et de transport

En parallèle à la construction des nouveaux bâtiments, SYNATOM gère les dossiers de fourniture des conteneurs.

SYNATOM coordonne, avec le concours de TRACTEBEL Engie, toutes les opérations liées aux études de marché, aux agréments, aux commandes et aux suivis de fabrication des conteneurs. La validation des dossiers de sûreté de chaque type de conteneurs est du ressort de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire et de sa filiale BelV.

SYNATOM a passé de gros contrats pour des dizaines de conteneurs avec trois sociétés : HOLTEC (USA), GNS (Allemagne) et ORANO TN (France).

SYNATOM a toujours privilégié la diversification de ces approvisionnements. Le recours à 3 fournisseurs est ici un choix stratégique. L'objectif est de disposer de plusieurs types de conteneurs qui répondent aux caractéristiques intrinsèques des assemblages de combustible usé.

Il faut savoir en effet que la taille des assemblages utilisés dans les réacteurs de Doel 1 et de Doel 2 est différente de celle des assemblages de Doel 3 et de Doel 4.

A Tihange, les assemblages qui ont séjourné dans les réacteurs de Tihange 1 et de Tihange 2 ne sont pas identiques à ceux de Tihange 3.

En outre, ces nouveaux conteneurs se caractérisent par une double fonctionnalité : l'entreposage intermédiaire et le transport.

 

Ils auront une contenance allant de 21 à 32 assemblages de combustible usé.

Ils sont conçus pour assurer, en toutes circonstances, la protection des personnes et de l'environnement. Le concept des conteneurs est une structure cylindrique capable d'assurer le confinement des assemblages et l'évacuation de la chaleur qu'ils émettent. Ces conteneurs doivent résister mécaniquement aux conditions incidentelles et accidentelles tout en maintenant les fonctions de sûreté.

Les dossiers de sûreté des différentes variantes de conteneurs sont en cours d'analyse par l'AFCN et sa filiale Bel V. 

SYNATOM établit les plannings de livraison sur le long terme afin d'assurer en permanence et à temps leur mise à disposition de l'exploitant. 

investissemnt-conteneur

Caractéristiques des conteneurs 

Les conteneurs sont bivalents. Ils sont conçus non seulement pour assurer un entreposage intermédiaire de longue durée mais aussi pour servir au transport, à terme, vers leur destination finale.
Les conteneurs sont de capacité variable : 21 ou 32 assemblages.
Les conteneurs sont entreposés debout et font de l’ordre de 6 m de hauteur et 2,5 m de diamètre. Chacun pèse environ 120 tonnes à vide.

L'expertise belge valorisée

Dans le cadre de ces dossiers relatifs à l'entreposage intermédiaire mais aussi dans l'élaboration des stratégies liées à la gestion des déchets  radioactifs et au démantèlement des centrales nucléaires, SYNATOM s'appuie sur l'expertise reconnue du bureau d'études TRACTEBEL Engineering. Ce dernier a effectué en 2019 de l'ordre de 20 000 heures de prestations pour compte de SYNATOM.

De son côté, l'entreprise belge, les Ateliers de la Meuse, prestent chaque année plusieurs milliers d'heures pour la réalisation de plusieurs étapes dans la fabrication de conteneurs d'entreposage à sec. Et ceci pour compte d'ORANO TN qui est l'un des fournisseurs les plus importants de SYNATOM.